Fonctionnement systèmes d’alarme
Créé le 9/09/16

Les systèmes d'alarme servent avant tout à alerter d'une menace. Il s'agit d'alerte sonore. On recense plusieurs types de dispositifs d'alarme.

Un système d'alarme permet de garder le matériel ainsi que les personnes en sécurité. Il s'agit d'un signal sonore qui se déclenche quand un danger est imminent. Ces dispositifs sont régis par des normes internationales et à chaque danger correspond un type d'avertissement spécifique. Le fonctionnement des systèmes d'alarme est basé sur l'électronique et l'informatique, et de ce fait, on en distingue différents types.

 

Les technologies des systèmes d'alarme

Les systèmes d'alarme peuvent être basés sur deux procédés pour assurer la communication entre les éléments du système : réseau filaire et réseau sans fil utilisant les ondes hertziennes.

Pour les systèmes de vidéosurveillance, les images issues des caméras sont centralisées et l'utilisateur peut les visualiser sur un écran.

Quant aux systèmes anti-effraction, ils utilisent deux principaux types de détecteurs :

  • Détecteurs volumétriques tels que les infrarouges, qui permettent de déceler les mouvements.
  • Détecteurs périmétriques, à l'instar des détecteurs d'ouverture magnétique qui surveillent les périmètres du domaine à protéger.

Les catégories de systèmes d'alarme

Les systèmes d'alarme sont essentiellement élaborés à partir de composants électroniques et informatiques. La construction de ces systèmes répond à des normes internationales. Il existe trois catégories de systèmes d'alarme avec 3 sons différent :

  • La première catégorie sert à indiquer un danger pour la vie : les systèmes anti-feu, les dispositifs anti-agressions et les alarmes de piscine.
  • La deuxième catégorie d'alarme indique un danger pour les biens : alarme anti-effraction et dispositifs contre les hausses de température.
  • La troisième catégorie est utilisée pour avertir les usagers des défaillances au niveau des matériels.

Les systèmes d'alarme sont parfois dotés de fonctions permettant d'assurer d'une meilleure façon la sécurité. Par exemple : des jets d'eau sortent automatiquement du plafond dès qu'une fumée est détectée.

Les éléments constitutifs d'un système d'alarme

Même s'il existe différents types de systèmes d'alarme, la structure générale de ces dispositifs est la même.

Généralement, un système d'alarme comprend des détecteurs qui servent à déceler les éventuelles variations au niveau de l'environnement à surveiller (température, présence de fumée, etc.).

Il peut s'agir de caméras, de détecteurs de fumée, de serrures magnétiques, de détecteurs infrarouges ou encore de détecteurs de mouvements. Les informations fournies par les détecteurs sont ensuite recoupées vers une centrale d'alarme qui gère le système. Il s'agit généralement d'un boîtier électronique qui évalue les informations reçues des détecteurs.

Lorsque ces informations dépassent un seuil prédéfini, la centrale lance l'alarme. Cette dernière sert à donner l'alerte : une sirène, une lumière ou un système d'appel téléphonique.

Le système d'alarme s'accompagne également d'un dispositif de commande (clavier ou télécommande) pour le lancement, la configuration et l'arrêt du système.

Les composants majeurs d’un système d’alarme

Un système d’alarme doit disposer d’un package minimum pour fonctionner :

  • La centrale alarme : c’est le cerveau du système de défense. Elle fait la liaison entre les différents périphériques. Elle reçoit l’information des autres composants, l’analyse et fait la liaison avec l’extérieur.
  • Les détecteurs : repèrent les changements dans un milieu prédéfini.
  • Le clavier : outil d’interaction homme-machine. Permet d’activer ou de désactiver le système de protection.
  • La sirène : chargée de dissuader la présence ennemie. Elle peut être auditive et ou, visuelle.

 

Rôles d’un système d’alarme

Un système de protection doit :

  • Détecter la présence d’intrus : Cette détection passe par les différents détecteurs installés. Si une présence est constatée, la centrale est alertée.
  • Dissuader : Le son émis par la sirène d’alarme permet de dissuader plus de 95% des cambrioleurs. De plus, la plupart des sirènes disposent d’un signal lumineux attirant le voisinage.
  • Analyser : La centrale alarme est chargée de déclencher les outils de dissuasion comme la sirène ou encore les transmetteurs téléphoniques. Ces centrales mémorisent les moments ou l’alarme c’est déclenché.
  • Alerter : C’est le point final du processus d’action d’un système d’alarme. Grace à cette alerte, une intervention rapide et efficace pourra être enclenchée.

 

Le système d’alarme mis en marche doit donc détecter les changements du milieu, traiter l’information, dissuader les intrus et enfin alerter les individus compétents à l’intervention.

 

Où installer son alarme pour être efficace ?

Vouloir s’équiper d’un système d’alarme pour protéger son domicile ou son lieu de travail est très important mais encore faut-il savoir où installer la centrale d’alarme.

On conseille souvent de la mettre près de l’entrée principale, après un détecteur de présence par exemple qui va accroitre son efficacité. Selon le type de centrale d’alarme, elle peut être posée sur un meuble ou encore fixer à un mur comme c’est le cas le plus souvent.

Alarme et Internet

De nombreux modèles sont sans fil pour une installation facile sans liaison filaire entre la centrale et les détecteurs. Certains modèles sont équipés d’un dispositif de commande à distance.

 

Partager cet article :

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir